Avantages et inconvénients des procédures arbitrales habituelles
(juridiction arbitrales occasionnelles)

Le plus grand avantage de la juridiction arbitrale pour les parties réside dans le fait que la décision est prise en une seule instance, de manière définitivement exécutoire. La procédure d'instances successives qui, dans les tribunaux étatiques, conduit à ce que les procédures traînent pendant des années, disparaît donc en cas de juridiction arbitrale, de telle manière que la durée de la procédure est beaucoup plus courte que dans les tribunaux étatiques.

L'inconvénient de la juridiction arbitrale occasionnelle, habituelle jusqu'à présent en Allemagne, résidait dans le fait qu'habituellement les deux parties nommaient chacune un arbitre qui devaient entrer en action dans le cas d'un différend juridique afin de traiter le différend juridique en suspens de manière extra judiciaire.

La première activité de ces deux arbitres (dans la mesure où ils avaient le temps de remplir leurs fonctions) résidait dans le choix d'un troisième arbitre, le "surarbitre". Ensuite on se mettait d'accord sur un règlement d'arbitrage sur la base duquel le différend juridique devait être réglé.

Ceci conduisait naturellement à ce que les difficultés apparaissaient souvent dès le choix du surarbitre. En effet, il n'était pas rare que les arbitres nommés par les parties étaient liés aux parties ayant le pouvoir de désigner et essayaient de défendre leurs intérêts. La seule personne "neutre" pour la décision du différend juridique était par conséquent le surarbitre.

Il y avait aussi fréquemment des difficultés parce qu'au moment où intervenait effectivement le différend juridique, un des arbitres ou le surarbitre choisi était empêché pour des raisons de temps ou professionnelles ou toute autre raison et ainsi n'était pas en mesure de se charger immédiatement du différend juridique.